Skip to main content

Cheryl Perera

By

La fondatrice et PDG de OneChild, Cheryl Perera, aide à construire un monde où les enfants peuvent comprendre, exercer et protéger leurs droits universels à vivre libre de toute exploitation sexuelle.

Axée sur la prévention, éclairée par les survivants, jeunesse habilitée: OneChild donne le pouvoir aux enfants et aux jeunes pour mener le combat contre l’exploitation sexuelle.

SOUTENEZ CETTE FELLOW

Chaque enfant exploité est une victime de trop

Les enfants et les jeunes sont les mieux placés pour prendre leur vie en main, bien que ce fait soit souvent peu reconnu. S’ils bénéficient de l’information, de la formation et des mesures de soutien adéquates, les jeunes peuvent trouver et déployer des solutions pour résoudre les problèmes qui les affligent.

Voilà les prémisses sur lesquelles se fonde OneChild, qui propose aux jeunes agent·e·s de changement les ressources nécessaires pour lutter contre l’ESE partout dans le monde.

Selon Cheryl Perera, fondatrice et directrice générale d’OneChild, cette approche s’inspire des actions militantes qu’elle a menées dans sa jeunesse. Elle a fondé l’organisation en 2005, alors qu’elle avait 19 ans, après s’être familiarisée avec l’ESE dans le cadre d’un projet à l’école secondaire. Au Sri Lanka, où elle est née, Cheryl a agi comme leurre en jouant le rôle d’une fille de 15 ans exploitée sexuellement dans le cadre d’une opération d’infiltration qui s’est soldée par l’arrestation d’un agresseur sexuel d’enfants.

Aujourd’hui, OneChild propose aux enfants et aux jeunes des activités d’éducation préventive, de défense de leurs droits, de mobilisation et d’autonomisation des survivant·e·s afin de leur donner les moyens de lutter contre l’ESE. L’organisation a joint plus de 81 000 personnes dans 11 pays.

Par exemple, au Canada et aux États-Unis, les ateliers d’éducation préventive et de leadership d’OneChild dirigés par des jeunes montrent aux élèves du primaire et du secondaire comment reconnaître les situations d’ESE et demander de l’aide. Les élèves apprennent à planifier des actions pour lutter contre l’ESE dans leur communauté et dans le monde entier. Depuis 2005, OneChild a joint plus de 37 000 jeunes. Près de 90 % des élèves qui ont participé aux ateliers de l’organisation disent être capables de reconnaître les signes avant-coureurs de l’ESE et de repérer une victime. Plus de 55 % d’entre eux se disent prêts à agir face à ce problème après avoir suivi un seul atelier de OneChild. OneChild propose aux élèves des ressources afin de soutenir l’apprentissage continu, l’organisation de campagnes et le mentorat pour qu’ils deviennent des agent·e·s du changement.

Les jeunes qui s’intéressent à ce problème peuvent s’impliquer au sein de l’une des brigades ayant pour mission de donner des conseils aux jeunes, ce qui leur donne l’occasion de suivre pendant toute l’année une formation pour lutter contre l’ESE. OneChild donne la possibilité à ses jeunes militant·e·s de prendre part à des dialogues avec des représentant·e·s des gouvernements et du monde des affaires. Par exemple, l’organisation a établi des partenariats avec des entreprises comme Air Canada pour concevoir la première campagne pancanadienne de sensibilisation contre l’exploitation et le trafic sexuels en contexte de voyages et dans le secteur du tourisme. Cette campagne, qui a rallié des aéroports, des agences de voyages, des compagnies aériennes et des consulats, aura permis de joindre des millions de personnes.

OneChild offre également de la formation aux parent·e·s, aux éducateur·rice·s, aux groupes communautaires, aux groupes confessionnels, aux entreprises et aux forces de l’ordre afin qu’ils se familiarisent avec l’ESE et comprennent le rôle d’allié·e·s qu’ils ont à jouer dans la lutte contre celle-ci.

Cheryl a été désignée jeune leader mondiale par le Forum of Young Global Leader, et compte parmi les 100 femmes canadiennes les plus puissantes. En mars 2020, elle a reçu l’Ordre de l’Ontario, qui constitue la plus haute distinction civile dans cette province. Elle continue de se battre sans relâche pour renforcer la capacité des jeunes à prendre part à la lutte mondiale contre l’exploitation sexuelle.

OneChild

@OneChildNetwork

Faits Saillants du Réseau

Découvrez comment Cheryl a fondé OneChild
onechild
Les adolescent·e·s ne sont pas à vendre. Apprenez à reconnaître l’ESE
onechild
Rencontrez les membres des quelque 20 brigades conseillant les jeunes, les ambassadeur·rice·s et les défenseur·e·s des droits des jeunes qui s’efforcent de mettre un terme à l’ESE dans leur communauté et au Canada.
Découvrez l’histoire de Cheryl

Elsie Amoako

By

Mettre sur pied l’infrastructure de justice périnatale au sein de la communauté noire.

L’entreprise sociale Mino Care mise sur pied par Elsie Amoako aide les personnes noires enceintes et leur famille à connaître et à défendre leurs droits. Mino Care met en contact les personnes noires enceintes avec des professionnel·le·s de l’accouchement racisés (ex. : sages-femmes et sages-hommes, doulas, spécialistes du plancher pelvien), et permet aux familles noires d’accéder à des soins d’accouchement équitables et sécuritaires sur le plan de la santé et de la culture.

SOUTENEZ CETTE FELLOW

Une plateforme consacrée à la santé maternelle des personnes noires

Donner naissance devrait être un événement heureux d’une grande intensité, qui se déroule de façon sécuritaire avec l’assistance nécessaire. Toutefois, pour trop de futurs parent·e·s ACN, la grossesse, la naissance et les soins postnataux peuvent être source de traumatismes. Qui plus est, il manque de données robustes au Canada pour soutenir la recherche sur les meilleures pratiques et politiques permettant d’aider les mères et les personnes ACN enceintes.

Or, Elsie Amoako, chercheuse et défenderesse des droits des personnes ACN, cherche à changer cette situation. Son entreprise sociale, Mino Care transforme l’expérience des communautés noires et racisées au Canada en matière de grossesse, de naissance et de soins postnataux, visant ainsi à offrir un système de naissance meilleur et plus juste pour tout le monde.

Par exemple, des études suggèrent que les femmes et les personnes enceintes se portent beaucoup mieux lorsqu’elles sont soutenues par des professionnel·le·s partageant la même origine ethnique. Mino Care a mis sur pied un réseau en constante expansion de professionnel·le·s de l’accouchement noirs (obstétricien·ne·s, sages-femmes et sages-hommes, doulas, spécialistes de la santé pelvienne, consultant·e·s en lactation, thérapeutes, etc.) en mesure de servir une clientèle noire d’une manière culturellement sécuritaire. Elsie Amoako a établi des partenariats et collecté des fonds de sorte que ces services soient offerts à tous les parent·e·s noirs, et plus particulièrement à ceux qui, autrement, n’auraient pas pu s’offrir de tels services. Mino Care accroît donc sa demande en professionnel·le·s de l’accouchement noirs tout en cherchant à faire augmenter le nombre de professionnel·le·s racisés offrant des soins de santé maternelle.

Mino Care fait également de l’éducation en organisant des ateliers de justice périnatale qui visent à aider les parent·e·s et les futurs parent·e·s noirs à connaître leurs droits et à s’orienter au sein du système de soins de santé. Elsie travaille avec des partenaires dans le domaine de l’accouchement afro-descendant pour développer un programme d’accouchement certifié et accrédité par l’université axé sur les compétences sociales pour les professionnels de l’accouchement nouveaux et existants, cependant cela a été retardé en raison d’un financement limité. L’organisation organise chaque année une conférence nationale – MinoFest : La conférence sur la santé reproductive et maternelle racialisée – qui, de 2018 à 2023 (à l’exclusion de 2020 et 2021), a réuni plus de 2000 représentants du gouvernement, de la société civile, de la communauté et des professionnels de la santé pour obtenir un soutien en faveur de l’intégration des soins racialisés dans les politiques de santé provinciales et fédérales – un travail qui mène au développement du premier groupe de politiques sur la santé maternelle noire du Canada.

Par l’entremise de toutes ces activités, Mino Care s’attaque au manque de données sur les problèmes de grossesse et de naissance ventilées en fonction de l’origine ethnique au Canada. Cette entreprise sociale est en train d’acquérir la crédibilité nécessaire pour recueillir de manière éthique des données auprès des communautés avec lesquelles elle travaille. Ce travail nous aidera à obtenir l’information dont nous avons besoin pour créer des politiques et des programmes qui promouvront efficacement la santé maternelle chez les personnes noires.

Au cours de sa première année d’existence, soit 2019, Mino Care est entré en contact avec plus de 400 parent·e·s noirs en Ontario. Elsie prévoit de lancer une application Mino Care afin de mettre en contact des prestataires de soins de santé maternelle ACN avec des client·e·s et des membres de communautés. À plus long terme, elle espère également se servir d’outils prédictifs pour anticiper et prévenir les crises sanitaires chez les futurs parent·e·s noirs.

« Pour moi, dit Elsie, il s’agit de faire en sorte que nous avons quelque chose à léguer, que nous normalisons l’accès à des soins maternels culturellement sécuritaires, et que nous avons une incidence positive dans la vie des femmes et des personnes noires enceintes partout dans le monde. »

Faits Saillants du Réseau

Découvrez Mino Care : Votre Portail vers des Soins Périnataux Culturellement Sécurisés
the future collective 2024 cohort
Mino Care Rejoint le Future Collective de Fiverr en 2024, Dynamisant les Entrepreneurs Noirs à Travers les Secteurs
Regardez Elsie alors qu’elle parle des leçons qu’elle a apprises en lançant Mommy Monitor
elsie
Mommy Monitor remporte le premier prix dans la catégorie « entreprise en démarrage » lors de la Semaine de l’entrepreneuriat organisée par l’Université de Toronto.
mommy monitor
Mommy Monitor vise à améliorer l’issue des grossesses chez les femmes racisées.
mommy monitor
L’entreprise sociale d’Elsie, Mommy Monitor, reçoit le deuxième prix destiné aux fondateur·rice·s noirs du Google for Startups Accelerator.