Johann Olav Koss

Right to Play

Toronto, ON

Secteur d'Impact

Droits de l'Homme & Égalité

Éducation

Engagement Citoyen

Jeunesse

Peuples Autochtones & Réconciliation

Santé & Bien-Être

Garantir que les droits fondamentaux des enfants à jouer dans l’éducation sont respectés

Johann Olav Koss a mis au point une nouvelle façon d’utiliser le sport et et le jeu pour le développement afin d’aider les enfants dans les pays touchés par la guerre et en développement.

Jouer, plutôt que la guerre.

Offrir aux enfants l’accès au sport et au jeu n’est pas nécessairement une priorité absolue dans les camps de réfugiés et les pays sortant de la guerre. Cela est particulièrement vrai pour les filles, les minorités et les enfants vivant avec un handicap.

Ainsi, lorsque Johann Olav Koss, un patineur de vitesse récompensé par une médaille d’or, s’est rendu en Érythrée en tant qu’ambassadeur sportif en 1993, il s’est senti mal d’avoir apporté de l’équipement sportif. Le pays se remettait d’une guerre d’indépendance de 30 ans contre l’Éthiopie et Johann a été bouleversé, témoin des effets dévastateurs de la guerre. Mais le président lui a assuré que le matériel – et le jeu – étaient essentiels au relèvement de l’Érythrée.

Cette expérience a inspiré Johann à lancer Right to Play en 2000 dans le but d’améliorer la vie des enfants les plus défavorisés de la planète par le sport et le jeu.

Dans les régions du monde touchées par la guerre, Right to Play identifie les problèmes sociaux urgents qui affectent les jeunes et élabore des méthodes créatives et ludiques pour les résoudre et explorer des solutions. À travers les jeux, les sports, les arts et les jeux libres, les enfants développent des compétences essentielles comme le travail d’équipe, l’inclusion et la discipline. Ils et elles apprennent d’importantes leçons sur la santé, et les filles, en particulier, sont encouragées à faire entendre leur voix et à partager leurs points de vue.

Au lieu de compter sur des programmes non viables dirigés par des volontaires, Right to Play renforce les capacités locales en formant les gens à devenir des entraîneurs et des formateurs. Ils collaborent également avec les gouvernements locaux pour faire en sorte que le droit de jouer soit reconnu et protégé par le biais de politique en matière d’éducation.

En 2018, plus de 18 000 enseignants et coachs ont atteint 2,3 millions d’enfants dans 15 pays touchés par la guerre, la pauvreté et la maladie en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord. Près de la moitié des participants étaient des filles et 58% de leurs enseignants et coachs étaient des femmes.

Avec Right to Play, Johann a mis en place une organisation durable par le biais de programmes durables, d’un accès équitable et de responsables locaux dans les pays touchés par la guerre, qui continue à utiliser son modèle pour faire en sorte que le droit des enfants à jouer soit respecté et soutenu. Depuis, il est retourné dans son pays natal, la Norvège, et est maintenant partenaire de l’organisation de capital-risque Playbook 17, où il s’emploie à soutenir des entrepreneurs motivés d’abord par leur mission afin d’utiliser la technologie pour aider le monde à atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU.

Right to Play 

Faits Saillants du Réseau

Johann Koss reçoit l’Ordre du Canada pour son travail avec Right to Play
Right to Play lève 2,85 millions de dollars pour aider les enfants à surmonter les défis
Télé au Déjeuner : Right to Play apporte du sport aux enfants dans le besoin