Lauren McNamara

The Recess Project

Niagara, ON

Lauren McNamara The Recess Project Ashoka Canada Fellow

Secteur d'Impact

Droits de l'Homme & Égalité

Éducation

Engagement Citoyen

Jeunesse

Santé & Bien-Être

Reconfigurer la récréation pour des enfants et communautés en meilleure santé

Avec son projet Recess, à faible coût et à fort impact, Dre. Lauren McNamara revitalise la récréation au Canada – exploitant au maximum le pouvoir des moments passés sur les terrains de jeu pour construire des sociétés et des enfants plus sains, plus heureux et plus résilients.

C’est l’heure de la récréation !

Ces mots évoquent des images d’enfants répartis sur les terrains de jeux, sautant à la corde, jouant au soccer ou à la tague- et rentrant dans leurs salles de classe le visage heureux, redynamisés et prêts à apprendre.

C’est une belle image. Mais malheureusement, ce n’est pas la réalité pour beaucoup d’enfants, explique la Dre Lauren McNamara de l’Université Ryerson.

Lauren est l’une des premières chercheuses à se pencher de manière approfondie sur la manière d’utiliser la récréation dans les écoles canadiennes pour améliorer le bien-être et les résultats en matière d’engagement scolaire des enfants. Ce qu’elle a trouvé est alarmant: en Ontario, par exemple, près de la moitié des élèves ont déclaré que des conflits sociaux se déroulaient régulièrement pendant les récréations; 30% subissent régulièrement des violences sociales (sous toutes leurs formes); un quart des enfants se sentaient seuls; 60% s’ennuyaient; et 30% se sentaient carrément en danger, menacés par les “enfants méchants”. Et sans surprise, les enfants vivant avec un handicap étaient les plus vulnérables, ce que Lauren sait bien, elle qui a perdu son audition en première année et qui a été impitoyablement humiliée comme étant  «la fille sourde».

L’objectif de Lauren est de transformer les espaces de récréation longtemps négligés et stériles pour encourager le jeu, les amitiés, le lien social et l’empathie. Le projet Recess propose aux administrateurs, directeurs d’école, enseignants et étudiants une formation et des ressources leur permettant de transformer radicalement la manière dont les écoles abordent la récréation. Elle encourage les écoles à renforcer le soutien et la conception de ce genre d’espace et à fournir un continuum d’options et de matériels permettant aux élèves d’expérimenter eux-mêmes les effets de l’acceptation, de l’inclusion et du lien social par le biais d’activités significatives et agréables. Les étudiants ont la possibilité de jouer le rôle de mentors dans le cadre de la formation de Chef de la Récréation Junior. Ce programme leur enseigne le pouvoir de la gentillesse, de l’empathie et des modèles positifs. Le menu rotatif de jeux et d’activités proposés encourage les enfants à s’amuser et à rire, ce que nous avons tendance à sous-estimer dans les écoles.

Et les effets positifs vont bien au-delà de la cour de récréation: lorsque les enfants vivent les effets de l’inclusion, de l’appartenance, de l’acceptation et des liens sociaux positifs, ils sont plus susceptibles d’être engagés à l’école, de soutenir leurs camarades de classe et de s’intéresser à leurs travaux scolaires. Mais plus important encore, les effets de ces expériences façonnent de manière dynamique le bien-être individuel et collectif qui suit les enfants jusqu’à l’âge adulte, dans leurs familles et dans leurs communautés.

Lauren utilise ses recherches pour créer les alliances nécessaires pour susciter des changements systémiques au Canada et à l’étranger. Son approche est à la fois ascendante et descendante. Par exemple, Lauren travaille directement avec les leaders provinciaux et locaux pour encourager les changements de politique et de législation. En outre, elle collabore au lancement d’une campagne sur les médias sociaux pour éduquer le public. En réunissant des acteurs de l’éducation, de la santé publique, de la recherche et du gouvernement au sein d’un comité directeur national, elle aide les communautés à s’épanouir, un terrain de jeu à la fois.

The Recess Project

Faits Saillants du Réseau

Les enfants auront plus que jamais besoin de récréation pour retourner à l’école après le coronavirus
Lauren et la ‘Global Recess Alliance’ repenser le futur de la récré après COVID
The Globe and Mail : Quand les enfants craignent les vacances, nous avons un problème – Le projet Recess est la solution
Le projet Recess favorise l’empathie et réduit l’intimidation
The New York Times: Pourquoi les enfants ont besoin de temps de jeu plus structuré, pas moins
Lauren McNamara et d’autres chercheurs de l’Université Brock ont de nouvelles découvertes sur la récréation