Paul Born

Tamarack Institute

Waterloo, ON

Paul Born Tamarack Institute Ashoka Canada Fellow

Secteur d'Impact

Développement Économique

Droits de l'Homme & Égalité

Éducation

Engagement Citoyen

Peuples Autochtones & Réconciliation

Santé & Bien-Être

DÉBARRASSER LE CANADA DE LA PAUVRETÉ

Kate Gunn a été témoin de la magie de l’approche de Paul Born pour mettre fin à la pauvreté

En tant que directrice par intérim de l’initiative End Poverty Edmonton, Kate fait partie du plan audacieux de la ville visant à mettre fin à la pauvreté en l’espace d’une génération – avec une attention particulière pour la réconciliation et l’antiracisme.

paul born

Ce plan est inspiré par les travaux de Paul, cofondateur et codirecteur général de l’Institut Tamarack pour l’engagement communautaire. Tamarack est le fer de lance d’un mouvement visionnaire – et, surtout, réalisable – de réduction de la pauvreté à travers le Canada. Ce mouvement englobe actuellement 388 municipalités, avec le soutien direct des gouvernements fédéral et provinciaux. Neuf Canadiens sur dix vivent dans une communauté dotée d’un plan de réduction de la pauvreté inspiré par Tamarack.

Tamarack réunit des membres de la communauté ayant une expérience directe de la pauvreté aux côtés de représentants des entreprises, du gouvernement et des secteurs à but non lucratif. Ensemble, ils identifient les forces, les besoins et les priorités de chaque communauté en matière de réduction de la pauvreté.

Ensuite, ils créent des plans qui peuvent inclure les mesures suivantes : augmenter le salaire minimum, mieux soutenir les mères célibataires avec des services de garde abordables, créer des incitations fiscales pour les entreprises afin de favoriser l’embauche de travailleurs à temps plein plutôt qu’à temps partiel, voire même améliorer les voies de transport en commun afin que les personnes sans voiture puissent se rendre au travail plus facilement. Ainsi, les membres de la communauté expérimentent directement les approches inspirées par Tamarack dans presque tous les aspects de leur vie quotidienne, spécifie Mme Gunn.

paul born

Et ça marche. Pas seulement à Edmonton – où les taux de pauvreté infantile ont été réduits de moitié entre 2015 et 2017 – mais dans tout le pays. Les taux de pauvreté au Canada ont été réduits de 20% entre 2017 et 2019, atteignant les niveaux les plus bas jamais enregistrés. «De plus, dit-elle, nous sommes sur la bonne voie pour une réduction de 50% d’ici 2024.»

Paul a la conviction que les communautés accomplissent plus lorsqu’elles s’unissent. Et cette conviction est contagieuse.

Tamarack est en train de faire baisser les niveaux de pauvreté au Canada à 8%. «À ce niveau, nous sommes en mesure d’offrir un revenu annuel de base garanti à chaque Canadien», déclare Paul. «Nous allons mettre fin à la pauvreté telle que nous la connaissons, d’ici 10 ans. Pouvez-vous l’imaginer ?»

Le modèle canadien par excellence pour les collectivités qui cherchent à éliminer la pauvreté.

Paul Born est persuadé que mettre fin à la pauvreté est la meilleure chose à faire pour créer une planète pacifique – et il dispose d’un modèle qui a fait ses preuves pour nous y mener.

SOUTENEZ LE FELLOWSHIP

VOIR LE VIDÉO

Quand je pense à Paul, je pense à la communauté… il voit les possibilités plutôt que les problèmes et les obstacles. Il écoute, réfléchit profondément et recherche des actions novatrices et collectives en faveur du changement. Et les résultats sont stupéfiants. »

Kate Gunn, End Poverty Edmonton

Un siège pour tout le monde à la table.

En mars 2019, le gouvernement canadien a annoncé que le Canada avait atteint son plus bas taux de pauvreté de l’histoire : 9,5%. Cela signifie que le Canada a atteint son objectif de 2015 visant à réduire la pauvreté de 20% bien avant la date prévue.

Paul Born est un acteur au centre de cette réussite.

Certains des progrès réalisés par le Canada en matière de pauvreté sont dus à la croissance économique, mais la croissance n’a pas été suffisante pour expliquer cette baisse frappante sur le taux de pauvreté. Le modèle de Paul, qui rassemble divers membres de la communauté pour créer de l’empathie, un sentiment d’urgence et des solutions créatives, montre qu’organiser les communautés différemment à l’aide d’une méthodologie spécifique de lutte contre la pauvreté est efficace.

Fils de réfugiés, Paul a appris très tôt la valeur du travail en collaboration. Il a grandi dans une communauté mennonite très unie d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, où des familles se sont relevées et se sont sorties de la pauvreté en partageant des idées agricoles. Paul a vu que cette idée de «l’esprit de ruche» pouvait être utilisée pour intervenir au niveau de la ville. Pendant des décennies, il a pris l’habitude de rassembler divers partenaires – entreprises, gouvernements fédéral et provinciaux, organismes à but non lucratif et membres de la communauté (en particulier celles et ceux qui vivent dans la pauvreté) – pour élaborer collectivement des stratégies de réduction de la pauvreté à multiples facettes.

En 2002, Paul a cofondé le Tamarack Institute pour déclencher un mouvement systémique de réduction de la pauvreté au Canada. L’objectif est de rechercher et de documenter des stratégies efficaces de réduction de la pauvreté, puis de les diffuser dans une communauté d’apprentissage d’acteurs de changement au sein des gouvernements municipal, provincial et fédéral. Aujourd’hui, plus de 20 000 personnes participent à des formations par le biais de cette communauté d’apprentissage, apportant connaissances et financement. Parallèlement, Paul voulait appliquer les leçons apprises pour réaliser un changement durable dans les communautés. En s’associant à plus de 70 villes à travers le Canada, Tamarack a aidé à sortir plus de 200 000 ménages de la pauvreté.

Paul sait qu’il n’existe pas de solution unique pour éliminer la pauvreté. Dans une ville, cela pourrait signifier une augmentation du salaire minimum. Dans une autre, changer les itinéraires de transport en commun pour faciliter l’accès au travail ou créer des incitations fiscales pour les employeurs à embaucher des travailleurs à temps plein plutôt qu’à temps partiel. Cela pourrait également signifier la création d’avantages sociaux pour aider les mères célibataires à réintégrer le marché du travail ou la création d’une permanence téléphonique pour informer les citoyens des avantages auxquels ils ont droit. La beauté du modèle de Paul est qu’il honore les connaissances locales : les communautés savent ce dont elles ont besoin pour relever leurs défis et elles ont la capacité de résoudre leurs propres problèmes.

Aujourd’hui, neuf Canadiens sur dix vivent dans une communauté dotée d’un plan de réduction de la pauvreté inspiré de Tamarack.

Même avec tout ce succès, Paul ne s’arrête pas. La pauvreté a un impact disproportionné sur certains groupes démographiques – les familles monoparentales (le plus souvent dirigées par des femmes), les personnes vivant avec une déficience, les autochtones et les nouveaux arrivants, par exemple. Il travaille à reconstruire des villes qui permettent l’inclusion de chacun et chacune.

Alors que le Canada s’efforce d’atteindre un nouvel objectif ambitieux fixé par le gouvernement fédéral en 2018 – réduire la pauvreté de 50% d’ici 2030 – Paul soutiendra tranquillement sa mission et sortira des millions de personnes de la pauvreté.

Le travail novateur de Paul visant à éliminer la pauvreté et à renforcer les capacités des communautés est au cœur de notre mission consistant à soutenir et à renforcer la résilience dans les communautés dans lesquelles nous opérons et dans l’ensemble du Canada. Sa passion profonde et son sens infini des possibilités n’ont d’égal que la rigueur de son travail et de ses méthodologies. Nous sommes fiers de nous associer à Tamarack et Ashoka Canada pour créer un Canada sans pauvreté, où chacun peut s’épanouir.»

Lori Hewson, Directrice, Investissement Communautaire et Innovation Sociale
Suncor Energy et Fondation Suncor Energy

Faits Saillants du Réseau

paul born
« Gagner le combat contre la pauvreté »

Le chroniqueur d’opinion du New York Times, David Brooks, attribue au Fellow Ashoka Paul Born le fait d’avoir mené le Canada à son plus bas taux de pauvreté de l’histoire.

paul born
«Mettre fin à la pauvreté est« la chose la plus importante à faire si vous voulez la paix dans le monde.»

Et le Fellow Ashoka, Paul Born, trouve comment y arriver. Dans le Waterloo Region Record.

paul born
«Au Canada, les collectivités ont sorti plus de 200 000 familles de la pauvreté en sept ans.»

Pourquoi ne faisons-nous pas ce qu’ils ont fait? « Le Philadelphia Citizen présente Paul Born sous » Idées que nous devrions voler « .

paul born
Quand la communauté devient « non-essentielle »

Paul Born discute des impacts de COVID-19 sur la notion de communauté

Renforcez l’impact de la communauté du Fellowship

« Ashoka est une communauté incroyable d’acteurs de changement qui se soucient les uns des autres et construisent ensemble un monde meilleur. »

Paul Born, Fellow Ashoka Canada