Usha Tamba Dhar

The Excellence in Literacy Foundation

Ottawa, ON

Usha Tamba Dhar The Excellence in Literacy Foundation Ashoka Canada Fellow

Secteur d'Impact

Développement Économique

Droits de l'Homme & Égalité

Éducation

Engagement Citoyen

Jeunesse

La littéracie, un droit humain fondamental

Usha Tamba Dhar met les Canadiens au défi de se faire défenseur de la cause de la littéracie dans leur communauté, et propose des outils pour équiper les enfants marginalisés de compétences sur lesquelles ils pourront s’appuyer pour se sortir de la pauvreté.

« La liberté réelle réside dans la force de l’esprit. »

Durant son adolescence, Usha Tamba Dhar a été bénévole dans un camp pour les jeunes aux prises avec des difficultés de développement. C’est dans le cadre de ces fonctions qu’elle a rencontré un jeune garçon atteint du syndrome de Down. Les médecins avaient dit à la famille qu’il ne pourrait jamais parler, écrire ou lire en raison de son diagnostic. Pourtant, il parlait au camp — et l’un de ses premiers mots a d’ailleurs été le nom de son animatrice. Des années plus tard, Usha a appris qu’il était maintenant au secondaire, qu’il suivait plusieurs de ses cours auprès de ses pairs dans une école « ordinaire », et qu’il avait même un petit emploi les fins de semaine. Dès le diagnostic tombé, le monde médical avait présumé qu’il n’arriverait jamais à vivre une vie épanouie. Remettre en question les préjugés sur ceux qui peuvent être alphabètes et ceux qui ne le peuvent pas est le fondement même de l’œuvre de la vie d’Usha.

Les résultats de diverses recherches internationales de la World Literacy Foundation, entre autres, démontrent que les gens qui sont insuffisamment alphabétisés sont plus nombreux à avoir une santé fragile, à bénéficier de possibilités limitées de revenus, à ne pas participer à la vie citoyenne et à avoir moins de chance de s’épanouir. Le problème existe même dans les pays prospères comme le Canada. Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, près de la moitié des Canadiens n’auraient pas les capacités de lecture et d’écriture nécessaires pour affronter la concurrence dans l’économie mondiale du savoir. Usha travaille avec des familles, souvent issues de milieux pauvres, qui éprouvent de la difficulté à lire et à écrire.

Usha estime que la littéracie est un droit humain fondamental dont tous les Canadiens devraient pouvoir se prévaloir. Notre système n’aura pas atteint son but tant que tous ne seront pas complètement alphabètes. Le défaut d’offrir l’aide nécessaire à l’alphabétisation devrait représenter une omission de répondre à un besoin fondamental, autant que l’est l’omission de donner de l’eau ou de fournir un logement, et ne pas seulement être perçu comme une statistique. Pour Usha, la première chose à faire en ce sens était de prouver qu’un accès à des outils pédagogiques et des programmes d’alphabétisation pouvait être efficace et rentable dans tout système. C’est ainsi qu’elle est venue à mettre sur pied l’organisme Sage Youth – Jeunesse Sage en 1992. Jeunesse Sage offre des programmes dans le cadre desquels les enfants et jeunes marginalisés de la région d’Ottawa apprennent à lire et à écrire et acquièrent d’autres compétences de base. Ses programmes sont désormais offerts sous l’égide de The Excellence in Literacy Foundation, (ELF) établi en 2005 dans le but d’aider les dirigeants communautaires à établir des programmes d’alphabétisation et de préparation à la vie active dans l’ensemble du pays.

ELF fournit manuels, ateliers de formation et microfinancement à des organismes pour les aider à mettre sur pied leurs propres programmes d’alphabétisation. L’ensemble de méthodes faciles à utiliser, adaptées sur le plan culturel et reproductibles qu’a créé ELF représente une solution efficace et économique pour éradiquer la pauvreté au Canada. Par la diffusion de ce modèle, ELF a aidé ses organismes partenaires à contribuer au succès et à l’inclusion de plus de 80 000 jeunes qui étaient auparavant marginalisés ou défavorisés.

Selon des rapports, les participants aux programmes dont la prestation est assurée par ELF doublent leurs résultats de littéracie. De plus, cela s’ensuit par un taux de décrochage au secondaire de 0 %, ce qui ouvre la porte à une éducation postsecondaire, ainsi que de meilleures chances de décrocher un emploi valorisant. C’est aussi un bon exemple que les programmes d’alphabétisation peuvent être intégrés avec succès dans les systèmes de soutien communautaires.

Usha ne fait pas qu’enseigner la lecture aux jeunes marginalisés : elle transforme la perception de ce problème en démontrant que, en raison de ses liens directs avec la pauvreté, l’alphabétisme est un droit humain fondamental au même titre que d’avoir accès à un logement et à de l’eau potable.

 The Excellence in Literacy Foundation 
SOUTENEZ USHA

REGARDEZ SON INTERVIEW